dimanche 31 mars 2019

BD Alpha

Que dire sur "Alpha" de Lanquet et Jigounov, des décors hollywoodiens, des mécaniques à la Michel Vaillant, des personnages et une intrigue à la John Le Carré mâtiné de Don siegel ou autre Norman Jewison, il faut s'accrocher pour tout comprendre tant le "film"est épais et tortueux, un perle de cyanure, à réserver à ceux qui aiment les beaux espions baroudeurs et les belles et venimeuses espionnes au visage d'ange, dessin stylé, scénario pointu, mais. ben oui il y a un mais...Je ne suis pas fan des histoires d'espionnages et j'ai vraiment eu beaucoup de mal à rentrer dans la danse...Je conseille néanmoins toute la série des "Alpha" aux espions en devenir ou à ceux qui voient des complots partout qui ne savent pas que la guerre froide est finie, en tout cas officiellement, ou tout simplement à ceux qui aiment lire une bonne BD, a condition d'enfiler un gilet par-balles et d'avoir sa carte de Camp Peary.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire